بسم الله الرحمن الرحيم 
و الصلاة و السلام على أشرف المرسلين
و على اله و اصحابه أجمعين
Lâm ul-Ma’rifa / le Lâm de la Connaissance

Définition au sein de la Tariqa Karkariya :
Le lâm de la Connaissance ésotérique (ma’rifa) désigne le Secret de l’empoignement unificateur de toutes les forces, qui anéantit toute trace et tout vestige. Il est la manifestation apparente des réalités profondes et le centre des sens absolus.

Considérant le Nom « Allâh », en omettant le Alif du Tawhîd et le premier lâm dit de la passion, nous obtenons le mot « Lahu / à Lui ».
Allâh –ta’âlâ- dit ainsi dans le Coran :
« Ne sais-tu pas qu’à Allah (lahu), appartient le royaume des cieux et de la terre, et qu’en dehors d’Allah vous n’avez ni protecteur ni secoureur? » [sourate al-Baqara, verset 107]
« A Allah (lahu) appartient la royauté des cieux et de la terre. Il donne la vie et Il donne la mort. Et il n’y a pour vous, en dehors d’Allah, ni allié ni protecteur. » [sourate at-Tawba, verset 116]
« Dis: «L’intercession toute entière appartient à Allah. A Lui (lahu) la royauté des cieux et de la terre. Puis c’est vers Lui que vous serez ramenés». » [sourate az-Zumar, verset 44]
« Et béni soit Celui à qui (lahu) appartient la souveraineté des cieux et de la terre et de ce qui est entre eux. Il détient la science de l’Heure. Et c’est vers Lui que vous serez ramenés. » [sourate az-Zukhruf, verset 85]
« A Lui (lahu) appartient la souveraineté des cieuxet de la terre. Il fait vivre et il fait mourir, et Il est Omnipotent. » [sourate al-Hadîd, verset 2]
« Auquel (lahu) appartient la royauté des cieux et de la terre. Allah est témoin de toute chose. » [sourate al-Bouroûj, verset 9]

Et du fait de la splendeur insoutenable du lâm de la possession (lâm al-moulk), il fut doté d’une chadda ainsi que d’un madd manifestant la présence d’un flux provenant du Alif, de façon à ce que le mourid focalise son attention sur la qibla prééternelle.
Le lâm de la possession est en effet la manifestation de l’Homme parfaitement réalisé (al-Insân al-Kâmil), et ce dernier n’est autre que le Secret des sources de l’absolu, celui qui réunit les réalités profondes de cet univers créé de la meilleure des façons, le point de départ du dénombrement, la copie de l’écriture primordiale, la manifestation de l’ombre du Nom Suprême plié selon les degrés de l’Existence, le noyau originel de la Voie Blanche, la Hadra d’unification souveraine. Il fut dit à son sujet, sous forme de vers :

Le Secret du Alif est devenu unifié dans le lâm     ///     sois donc très attentif à lui, et ne t’en tiens pas aux apparencesLe Secret des Connaissances est réuni dans les deux lâm     ///     tel le soleil montant et l’aube lorsqu’elle se manifeste

Le lâm nous enseigne que la création se trouve à l’extrémité     ///     du Alif, sans place au doute ni à la dénégation

Demande donc ce que le lâm renferme de concis en matière de sagesse     ///     puis comprends ses sens profonds, si toutefois tu en es capable

Tu trouveras une réalité profonde qui t’était certainement voilée     ///     un Trésor sublime et caché de tout le reste de l’humanité

[al-Qasd al-Moujarrad fî ma’rifati l-Ism al-Moufrad]

 

Sourceal-Kawâkib ad-Durriya fi bayân al-‘Usoûl an-Noûrâniya (Mawlânâ sidi Muhammad Fawzi al-Karkariy)