بسم الله الرحمن الرحيم
و الصلاة و السلام على أشرف المرسلين
و على اله و اصحابه أجمعين

Après le grand mawlid à la zawiya au Maroc, en compagnie du shaykh, les disciples en France ont décidé d’organiser pour la fin décembre une célébration de la naissance du prophète ﷺ qu’on a appelée « Mawlid en Lumière ». En Lumière, car c’est ainsi que la mère du messager d’Allâh ﷺ, notre mère Amina (qu’Allâh l’agrée) vit l’élu ﷺ naitre. En effet, elle ne vit pas un corps sortir, mais plutôt elle contempla l’horizon s’illuminer par la Lumière du bien-aimé ﷺ.

Certains diront que le messager d’Allâh ﷺ n’est plus de ce monde… quant à nous, nous affirmons haut et fort qu’il est bien présent dans notre cœur, une présence que nous contemplons.

Le 29 décembre a donc eu lieu l’évènement tant attendu, dans une salle à Issy-les-Moulineaux (en Île-de-France). Ce fut, en plus d’une occasion destinée au grand public, l’opportunité pour les disciples de la Karkariya en Europe de se revoir et de partager un moment fraternel.

Retrouvez à la fin de l’article un album de plus de 150 photos qui couvrent l’ensemble de l’événement (ou consulter l’album directement sur notre page facebook). 

La salle fut donc ouverte bien avant l’heure annoncée (19h) pour réaliser les divers aménagements, sonoriser le lieu et faire répéter les chanteurs pour leurs prestations respectives.

À 19h, l’évènement fut introduit par la prière du soir (‘icha) et la récitation de la sourate Ya-Sin en groupe.

Une première intervention s’est faite par le juriste malékite et disciple Abu Nur sur l’autorisation et surtout la recommandation de célébrer la naissance du bien-aimé ﷺ. Et puis ce fut au tour de Suhayl d’intervenir sur l’importance du rattachement à l’Arbre béni (cf. Coran).

Pour laisser reposer les esprits après les deux interventions, les fuqara ont exécuté une prestation de chants accompagnés à la darbouka. Nous sommes heureux d’avoir pu compter sur un DJ mixeur, pour une sonorisation de qualité.

Finalement, pour les dernières prises de paroles, Jamil fit une intervention autour de l’illettrisme et sa nécessité dans le cheminement du disciple, alors que cette notion est porteuse de nombreux préjugés dans notre société moderne.

Florian, quant à lui, nous présenta un témoignage personnel mêlé à des enseignements soufis ainsi qu’une récitation de poème sur fond musical.

Pour la fin de l’évènement, les chanteurs reprennent leur position pour divers chants de poèmes qui provoquèrent la levée d’une danse spirituelle en cercle (hadra). Comme le veut la tradition, après la hadra, des supplications ont été prononcées.

Et pour clôturer la soirée, c’est un succulent repas qui fut déposé pour tous les participants.

Merci à tous les participants et nous espérons vous revoir dans nos prochains événements.


Toutes les photos de l’événement :