بسم الله الرحمن الرحيم 
و الصلاة و السلام على أشرف المرسلين
و على اله و اصحابه أجمعين
 
cercle-de-couleur

 

L’apparition (par les couleurs) du ha ul-hawiya dans l’univers périssable

La Sagesse divine a voulu préserver le fait que cet univers soit en harmonie avec la belle perception de la création se trouvant en l’homme.
C’est ainsi que toute couleur, lorsqu’on en recherche l’origine, revient à l’une de ces douze couleurs… et de même, toute science dans cet univers revient dans son origine aux douze lettres de la parole du Tawhîd.


Et dans le Livre d’Allâh, les couleurs sont porteuses de sens profonds et jouent donc un rôle clé dans l’expression Coranique, et ceci au sens propre comme au figuré.
Allâh (ta’âlâ) dit :
«N’as-tu pas vu que, du ciel, Allah fait descendre l’eau? Puis nous en faisons sortir des fruits de couleurs différentes. Et dans les montagnes, il y a des sillons blancs et rouges, de couleurs différentes, et des roches excessivement noires.»[sourate Fâtir ; verset 27]


Ô mourid tu es tel la terre, inerte et desséchée, tout se trouvant en elle, et rien à sa surface… mais lorsque descend sur elle l’eau des flux spirituels divins, la terre frémit et d’elle germent des bourgeons. Croissent alors des sciences, et à chacune de ces sciences est associé une couleur.


Le mourid sincère et demandant la Face d’Allâh est ainsi tel la terre dont le Sheykh serait l’eau d’une pluie bienfaitrice. Lorsque l’eau descend sur la terre du mourid, celle-ci se pare des douze couleurs de la mouraqqa’a.

Selon Abî Moûssâ (radiAllâhu ‘anhu), le Prophète (sallAllâhu ‘alayhi wa sallam) a dit : « L’exemple de ce avec quoi Allâh m’a envoyé en terme de science et de guidée est tel que la pluie abondante et bienfaitrice qui toucherait une terre dont une partie serait pure et prête à recevoir cette eau et à la surface de laquelle pousseraient des pâturages et des herbes en abondance, tandis qu’une autre partie de cette terre serait aride et imperméable, retenant l’eau. Allâh permettrait alors aux gens d’en profiter, de boire, d’abreuver et de cultiver avec cette eau. Elle toucherait par ailleurs un autre type de terre, qui ne garde pas l’eau et ne fait pousser aucune herbe. Tel est l’exemple de celui qui a appris la religion d’Allâh et qui a profité de ce avec quoi je fus suscité, l’étudiant et l’enseignant, ainsi que l’exemple de celui qui n’a profité en rien de cela, qui n’a pas accepté la guidée divine avec laquelle je fus envoyé. » [Sahîh al-Boukhâriy, Kitâb al-‘Ilm, 78]

Et dans ce sens aussi, sîdî Aboû Madyan al-Ghawth (qaddas Allâhu sirrahu) dit en ces vers :

Par vous la terre où vous descendez revit     ///     Comme si vous étiez sur elle des pluies bienfaisantes


Les couleurs ont une symbolique apparente dans le Coran… la couleur peut y faire référence à la Puissance, la Miséricorde ou la Beauté divine, elle peut symboliser la vie ou la mort, la mécréance ou la foi, la guidée et la perdition… mais cette connaissance ne peut être abordée que par la manifestation visuelle de cette couleur au travers de la mouchâhada, permettant ainsi de découvrir la réalité profonde (Haqîqa) d’une couleur ainsi que ses sens cachés. C’est ainsi par exemple que le Prophète (sallAllâhu ‘alayhi wa sallam) a assimilé la vision du lait à la science…
La variété des couleurs et le mélange des unes aux autres en fait apparaître de nouvelles, belles, qui plaisent aux yeux, attendrissent les cœurs et enivrent les esprits. Ainsi, Allâh (ta’âlâ) a associé la variété des couleurs au dhikr et à la méditation, disant : «Et parmi Ses signes la création des cieux et de la terre et la variété de vos idiomes et de vos couleurs.» [sourate al-Roûm, verset 22].

La variété est donc un signe d’entre les signes d’Allâh, mais en plus de cela Allâh a fait de la variété des couleurs un rappel pour les gens doués d’intelligence.Avez-vous déjà observé la composition et la forme d’une rose ? Avez-vous déjà médité sur l’arrangement de ses couleurs ? Avez-vous déjà plongé dans ses sens profonds ? Avez-vous déjà su apprécier sa beauté ? Allâh (subhânahu wa ta’âlâ) dit :«Puis quand le ciel se fendra et deviendra alors écarlate comme le cuir rouge.»[sourate ar-Rahmân, verset 37] Regardez donc comme Allâh a comparé l’ouverture du ciel avec l’ouverture de la rose lorsqu’elle éclot, goûtez aux sens profonds du Coran, il n’est pas de plus belle parole que celle de notre Seigneur.La variété des couleurs est une réalité Coranique, méditons donc sur l’harmonie existant entre l’humanité et l’univers… Allâh a fait que les fruits sont de couleurs différentes, Il dit (ta’âlâ) :«N’as-tu pas vu que, du ciel, Allah fait descendre l’eau? Puis nous en faisons sortir des fruits de couleurs différentes.»[sourate Fâtir, verset 27]

Allâh fit aussi les animaux de troupeau de différentes couleurs et dit : «Il y a pareillement des couleurs différentes, parmi les hommes, les animaux et les bestiaux. » [sourate Fâtir, verset 28]


Allâh fit également que le produit sortant du ventre des abeilles soit de différentes couleurs et dit : «De leur ventre sort une liqueur aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens.»[sourate al-Nahl, verset 69]


Et dans un Hadîth le Messager d’Allâh (sallAllâhu ‘alayhi wa sallam) a justement comparé le croyant à l’abeille en disant : « L’exemple du croyant est une abeille : elle ne mange que de ce qui est bon et ne rejette que du bon » [Sahîh ibn Hibbân]


Pourquoi ne ferions-nous donc pas sortir de notre for intérieur des réalités spirituelles aux différents secrets, ou autrement dit aux différentes couleurs, desquelles nous nous vêtirions de manière visible par tous ?
Allâh a créé et paré l’univers tout entier de différentes couleurs, de façon à le rendre plus agréable à vivre et plus propice à y trouver de la quiétude. Il l’a ensuite rassemblé et placé en toi, ceci parce que le but de ta recherche se trouve dans la connaissance de toi-même et non pas dans celle de l’univers. Et c’est en ce sens que ces vers ont été écrits :


Et tu t’imagines n’être qu’un point insignifiant     ///     Pourtant en toi fut pliée l’immensité du monde

Le fait de se vêtir d’une mouraqqa’a colorée est donc en fait une manière de se vêtir de manière visible de ce que le Seigneur de l’univers a placé dans l’intérieur caché de Son vicaire sur terre. C’est un message d’Amour destiné à l’ensemble des créatures, car dans notre zawiya notre manhaj est celui de l’Amour, et notre madhhab il est celui de la passion.

Où que cela t’amène, choisis la religion de l’Amour     ///     l’Amour est ma religion et ma foi

Sourceal-Kawâkib ad-Durriya fi bayân al-‘Usoûl an-Noûrâniya (Mawlânâ sidi Muhammad Fawzi al-Karkariy)